Visuel principal de l’article
Contenu national
Thème
Alimentation
Lien social
Migrants
Précarité
Commune
Epernay

À Épernay, des recettes du monde qui créent des liens

Paragraphes de contenu
Ancre
0
Texte

Goula et Aramayis, personnes migrantes accompagnées par le Secours Catholique d'Épernay partagent une passion culinaire et souhaitent animer un atelier culinaire ouvert aux personnes migrantes, ou en grande précarité. Serge Herscher, restaurateur "à l'arrêt" pour cause de Covid qui « répondant à l'appel » lancé à la paroisse, les initie dans ses cuisines puis, dans des échanges réciproques de recettes, préparent ensemble avec l'équipe de La table Kobus, des repas du monde. Il raconte le déroulement de l'opération : la préparation de cent soixante-dix repas commandés et, bouleversé par la rencontre avec eux deux, la richesse de ces échanges, témoigne sur les ondes de RCF dans l'émission Cœur de Champagne.

Comment s'est passé la rencontre avec le Secours Catholique ?

Catholique pratiquant, investi dans la paroisse, je connaissais l'association du Secours Catholique, mais je ne savais pas que parmi ses actions, certaines étaient orientées vers un public migrant. J'ai fait la connaissance d'Agnès, animatrice dans le secteur d'Épernay.

Puis j'ai rencontré, Goula, Ouïghoure et Aramayis, Arménien. Goula traversait une période assez morose, confrontée à toutes les difficultés que rencontrent les personnes migrantes avant d'obtenir des papiers. Goula, est à l'origine de l'atelier culinaire, elle a eu envie d'entreprendre quelque chose de plus élaboré. C'est ainsi que le Secours Catholique est venu me chercher.

Comment avez-vous travaillé ensemble ?

Le projet a été mis en forme durant 5 semaines. Nous nous sommes réunis une fois par semaine avec Goula et Aramayis qui m'ont fait part de leurs envies et  goûter des plats qu'ils aimeraient mettre en avant. Devant autant de motivations, je les ai accompagnés au marché et, ensemble, nous avons travaillé dans les cuisines de mon restaurant. 

Goula et Aramayis ne parlent pas français mais pourtant, notre relation était forte. Nous avons décidé de mettre en vente leurs préparations à partir de notre site internet, sous forme d'un retrait commande. Nous avons communiqué sur l'évènement depuis nos réseaux sociaux, la paroisse, le Secours Catholique... Et en 8 jours, cent soixante-dix repas ont été commandés ! Toute cette réussite, nous la devons à Goula et Aramayis : une rencontre humaine d'une richesse inouïe, une découverte réciproque des cultures de chacun. 

Ecoutez l'interview en entière sur RCF Coeur-de-Champagne

Ancre
0
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image