Visuel principal de l’article
Contenu national
Thème
Enfance
Commune
Vouziers

À la découverte du partage

Paragraphes de contenu
Ancre
0
Texte

Lors de la célébration de Noël, les enfants du groupe de Machault de la paroisse de la Trinité-des-Monts, dans un beau geste de partage, ont apporté des jouets destinés à des enfants que les bénévoles du Secours Catholique accompagnent. Madeleine Pérard, responsable de l'équipe de Vouziers, témoigne de ces temps d'échanges avec les enfants.


La crise sanitaire les a privés de la découverte du Secours Catholique de Vouziers lors d'un après-midi récréatif . Ce n'est que partie remise.

Néanmoins, les “grands de CM2“ m’ont invitée à l’une de leurs réunions, afin de présenter les actions du Secours Catholique et de parler de l'engagement bénévole. Nous avons vécu un bon moment d’échanges sur la pauvreté et la richesse, le partage, la solidarité…  Nous avons réfléchi à la définition de la pauvreté pour ensuite identifier les pauvres qui nous entourent. En partant de l’idée que la pauvreté peut s'expliquer par le manque de quelque chose, nous avons très vite dépassé l’idée de la seule pauvreté financière et matérielle pour l'élargir à celle de la solitude, du manque de connaissances, du handicap, de l’absence de voiture ; puis nous avons identifié les difficultés rencontrées devant ces manques. 

Tout cela nous a naturellement entraînés à évoquer les actions qui peuvent remédier à ces situations, celles collectives au sein d’une association comme le Secours Catholique ou individuelles. comme simplement un sourire, une visite à une personne isolée, une aide dans les devoirs, un covoiturage pour aller à son club ou à la messe… Les enfants ont trouvé des idées à leurs niveaux ou au niveau de leurs familles.

Cette première prise de conscience a donné à voir aux enfants que la solidarité peut s'exercer partout autour d'eux, qu'ils ne vivent pas seuls dans leur coin, et que tous, nous dépendons beaucoup les uns des autres. Nous avons énuméré les services et associations qui nous entourent et leur avons fait découvrir que de nombreux villageois sont solidaires et bénévoles comme les animateurs d’associations sportives ou musicales, les pompiers, les conseillers municipaux… pour n’en citer que quelques-uns. C’est la complémentarité entre toutes ces activités qui fait la richesse de nos villages.

Ces échanges, toujours trop courts, très riches seront à reprendre pour réfléchir ensemble à la place qu'ils pourront prendre dans notre société, laïque et cultuelle, aux solidarités qu'ils pourront partager et comment ? Ce sont les sujets que j’aurai aimé partager avec eux afin de ne pas laisser notre échange inachevé. J’espère que la situation sanitaire s’améliorant, il y aura possibilité de reprendre les réunions en  “présentiel“ et ainsi, donner une suite à ces échanges.
 

Lire aussi